Page 8

Page 1 Fabrication des enroulements ... Page 2 Fabrication des enroulements suite ... Page 3 Fabrication de batteries et gans ... Page 4 Fabrication du MUB (Millions Unités Bovis) ...

Page 5 Fabrication du Mub suite ... Page 6 Application des Gans ... Page 7 Patchs de Gans ... Page 8 Oscillateur à champ pulsé ... Page 9 O.C.P.V.L. Altynia

 

Page 10 O.C.P.V.L. Altynia les Premiers Tests ... Index du site

La vidéo en Français sur YouTube

Video en Español en YouTube

 

OLOM et Lakhovsky, vous connaissez ?!

Et un oscillateur à champ pulsé par variations lumineuses ?! OCPVL

 

Nous sommes le 17 novembre 2018.

Vous êtes au courant des travaux de Georges Lakhovsky qui dans les années 1930 avait mis au point une machine produisant un champ magnétique permettant aux cellules de se ré équilibrer. Je ne vais pas vous détailler la construction de sa machine, mais nous pouvons ressortir de ses expériences qu'une cellule en équilibre est en bonne santé. Une cellule en déséquilibre crée ce que nous appelons la maladie car par effet dominos, elle déstabilise les cellules qui l'entourent. Le mal être grandit.

J'ai commencé à préparer ce grand coil ( 40 cm de diamètre ) en 2016 avec l'idée d'en faire un jour une machine qui me permettrait d'envoyer des ondes pour guérir. C'était le but de ma recherche en me lançant dans l'étude de ces générateurs Keshe, des gans, et des plasmas. Tout mon travail est à l'origine, ce que j'ai appris des enseignements de la fondation Keshe. Merci à ce Monsieur et à tous les groupes qui travaillent pour faire évoluer cet enseignement.

Seules les personnes qui ont essayé ont le droit de critiquer. Les autres doivent s'abstenir avant d'expérimenter, elles-mêmes !!!

Depuis le début de mes essais, le seul moyen que j'avais de contrôler l'évolution des champs magnétiques ou gravitationnels émis par ces coils, ces gans, ces plasmas, était le pendule. Et la seule unité utilisée était l'Unité Bovis. Et vous pouvez voir ici, l'accroissement de champ depuis le simple tuyau de cuivre jusqu'à sa complète conception en générateur. Je mesurais en Unités Bovis mais j'ai dû passer ensuite aux Millions d'Unités Bovis ( MUB ). Mais il ne s'agit peut-être pas d'Unités Bovis mais d'autres unités. Je vous invite à suivre mes photos.

Ce gros générateur porte le numéro 5. Donc le tube de cuivre de 7 mètres 60 est entouré d'un fil de cuivre de 95 mètres de long. Ce grand coil est la partie magnétique du générateur. Au centre un petit torque du même tube de cuivre, entouré lui aussi de fil de cuivre. Il est le centre gravitationnel du générateur. On doit ici considérer que le moins - est le tube de cuivre et le plus + est l'enroulement de fil autour.

Autour de ce générateur est collé un tuyau en plastique transparent empli de gans de Zno. Le tout est fixé sur une plaque de plexiglas de 50 x 50 cm Et les fils sont branchés de façon à pouvoir alimenter le générateur par la droite ou par la gauche. A la recherche de la conception de ma machine, ne sachant pas exactement de quel côté je devrais amener un fil depuis les autres coils, j'ai décidé de doubler le branchement, identique, droite ou gauche.

Pour cacher les attaches en nylon du générateur d'un côté et les branchements des fils de l'autre côté, j'utilise à nouveau deux plaques de plexiglas qui seront recouvertes de plastique autocollant blanc, et je borde avec une baguette bois en U tout autour. C'est propre, c'est fini.

La face de cet ensemble porte un BGSF ( Bio Générateur de Serge Fitz ) de façon à amplifier le signal, le champ. Ce côté que vous voyez sur le bas à droite de la photo ci-dessus sera face au sujet dont les cellules devront être ré équilibrées. Et à l'arrière de cet ensemble, entre les prises nommées 5 sur le bas à gauche de la photo ci-dessus, se trouve également un BGSF, mais vous ne le voyez pas, il est dans l'autre sens. Il est dans le même sens d'amplification que celui de face, pour ajouter à l'amplification de champ. Je travaille ici particulièrement sur les ondes de forme.

Le branchement des coils, les uns aux autres se fait selon la méthode enseignée par la Fondation KESHE, dont voici un dessin :

 

Autour de la personne se trouveront trois coils, un derrière, un à droite et un à gauche. Ces coils sont verticaux, le magétique comme le gravitationnel. Et leur champ traversera une fiole de gans positionnée entre la personne et le coil. Il s'agit des coils numérotés 1, 2 et 3.

Le coil n° 4 est un peu différent car son coil gravitationnel est à l'horizontal. Celui-ci sera positionné au dessus de la personne.

Les coils sont fixés dans une boîte en plastique qui laisse passer les fils plus + et moins - puis ces fils sont soudés à des prises qui serviront à relier tous les coils ensemble. Je pense faire des branchements en parallèle. Sur la face extérieure de la boîte, au plus près du coil intérieur, est disposé encore un BGSF ( Bio Générateur de Serge Fitz ) pour amplifier l'effet de champ. Et de l'autre côté de la boîte, ( sur son dos ), un autre BGSF dans le même sens que celui de devant. Même système que pour les BGSF du grand générateur n° 5.

Ayant avancé cette partie de tous les coils, je les ai mesuré, avant de les charger environ 30 minutes chacun à l'aide d'un panneau solaire produisant 12 volts. Vous pouvez remarquer que les coils sont au départ à 778 000 MUB ( Millions Unités Bovis ).

A la première mesure, après le nanocotage le Coil n° 4 était à presque 17 MUB ; deux ans plus tard, aujourd'hui 17 novembre 2018, il est à 777 000 MUB sans aucune alimentation, sinon celle des rayons du Soleil sur une étagère.

Les coils n° 1, 2 et 3 étaient à 28 MUB il y a deux ans et aujourd'hui, ils sont à 778 000 MUB, par simple exposition au Soleil. Rien d'autre.

Le coil n° 5 était à 130 MUB il y a deux ans et aujourd'hui, il est à 4 770 000 MUB, par simple exposition au Soleil. C'est tout.

 

Etraaaaaaaaange ........... n'est-ce pas ?!

Comme vous le voyez en haut et à droite de l'image ci-dessus, j'ai aligné mes 4 coils sur une planche de bois, sachant très bien au fil de mes expériences, qu'en alimentant l'un d'entre eux, son champ allait augmenter celui des coils non alimentés. Un peu comme les éléments d'un transformateur. Vous lisez cela sur les tableaux ci-dessous.

Quand le 16 novembre 2018 à 11h30, je branche le 12 volts sur le coil n° 1, le relevé suivant à 12h00 montre une grande augmentation de champ sur le n° 1 mais aussi une augmentation plus faible, mais tout de même importante et presque identique sur les autres.

Il est possible de remarquer également, une légère baisse de champ sur les coils débranchés. Et c'est pour cela que j'ai repris les mesures ce matin pour bien vous montrer la chute de champ. Si nous les laissons branchés plusieurs jours, plusieurs semaines, plusieurs mois, ils montent en puissance et finissent par se stabiliser mais non plus en centaines d'unités Bovis, ni en milliers, ni en millions ( MUB ) mais bien en Puissance de 10 Unités Bovis.

Par exemple, si vous prenez mon générateur MUB, posé sur mon bureau depuis le 29 décembre 2016, alimenté par trois panneaux solaires, je le mesure en cet instant 15h12 ce 17 novembre 2018 à 10 Puissance 188 Unités Bovis ( 10 suivi de 188 zéros d'Unités Bovis ) et il rayonne sur 378 mètres autour de lui.

Le 26 février 2018, je mesurais ce MUB à 10 Puissance 229 avec un rayon d'action de 396 mètres. Si vous suivez mes travaux, vous découvrirez ces variations. Le champ vibratoire de la Terre, son champ magnétique, ont-ils une influence dans la variabilité des résultats ?!

Un rayon d'action à peine supérieur depuis la mesure du 26 février 2018 mais une perte de puissance du champ émis. Je constate simplement mais je ne peux l'expliquer. Mais peu importe, ici n'est pas le propos.

Le propos de cette page est de montrer la fabrication de cette machine. Je ne suis pas au bout de mon travail. Et pour résumer le fonctionnement de cette machine en construction, je vais continuer l'explication de mon concept.

Nous avons dèjà compris la fabrication des coils. Je veux que le champ soit pulsé. C'est à dire qu'il monte doucement en puissance, puis diminue de nouveau et remonte en intensité. Et comme je m'intéresse grandement à la chromothérapie, j'ai eu l'idée d'utiliser la variation de mes projecteurs de couleurs, pour faire varier les champs des coils. C'est plus facile que de fabriquer un éclateur variable comme celui de Georges Lakhovsky. Et les essais sont concluants. Ils me conviennent.

Vous comprenez donc que la cellule en manque d'équilibre va choisir dans les fréquences qui lui sont proposées, celle qui lui convient afin de profiter au mieux des effets plasmiques produits par les champs magnétiques et gravitationnels traversant les fioles de gans.

Donc, la personne sera assise ( en principe ), regardant le coil n° 5 avec autour d'elles, sur la ligne du plan horizontal du corps, les coils 1, 2 et 3, et au-dessus de la tête et à 90 ° du plan des coils 1, 2 et 3, le coil n° 4. A 45 ° environ de ces coils horizontaux, et vertical, plus en arrière, seront placés les deux projecteurs de couleurs, éclairant vers le coil n ° 5. La lumière englobant ainsi le personne et le coil n ° 5 et les quatre autres coils.

Les coils seront tous branchés en parallèle sur un, ou deux panneaux solaires, en parallèle aussi. Cependant les panneaux seront insérés en série dans le circuit parallèle des coils. La lumière aux panneaux solaires sera apportée par les projecteurs positionnés en variation FADE qui est une vitesse de défilement moyennement lente. Les projecteurs alimentés en 220 volts. J'aurai ainsi une variation parfaite de la lumière pour rééquilibrer des cellules. Et j'aurai en même temps, avec un léger décalage de réponse des panneaux solaires ( le temps qu'ils emmagasinent puis restituent l'information de variation lumineuse ) la variation des champs eux-mêmes au travers des gans qui seront positionnés devant les coils. Et si mes fréquences vibratoires ne sont pas suffisantes, ou pas dans la bonne longueur d'ondes, j'ajouterai un générateur de fréquences adapté à mon système.

Ainsi les échanges entre les gans, les champs et les couleurs lumineuses vont permettre aux cellules de se réapprovisionner en éléments dont elles ont besoin pour être en parfaite santé. C'est mon but. J'aurai un ensemble, pulsé pour mieux susciter l'intérêt des cellules, en mettant à leur disposition le plus grand nombre de fréquences possible dans lesquelles elles vont pouvoir prendre ce qui leur manque à un instant donné.

Je serai peut-être dans l'obligation d'utiliser parfois les couleurs en Fixe ( une seule couleur à la fois ). Mais dans ce cas je n'aurais pas de variation lumineuse sur les panneaux solaires. Le fonctionnement des champs émis sera différent. Mais cela peut avoir son utilité.

Lakhowsky a fait en sorte d'utiliser un champ magnétique dans les ondes courtes et ultra-courtes jusqu'à l'infrarouge. Il a fait différents essais de longueurs d'ondes à partir de 1923.

Je vous invite à lire Lakhovsky. Mais il faut lire tous les gens de l'époque comme Arsonval, Tesla, Hertz et tellement de chercheurs de si grande qualité. Comme Serge Lakhovsky, fils de Georges, Margot et Guy Thieux, Philippe Herzog, Philippe Lagarde qui lui a préféré s'installer en Italie pour utiliser l'Olom, libre des pantins de la mondialisation pharmaceutique, que sont les politiques en France. Il y a eu et il y a encore, des grands penseurs, des expérimentateurs, des génies incroyablement créateurs. Plein de belles personnes qui désirent faire du bien autour d'elles.

Vous pouvez lire les informations de JC Dupuy sur la construction d’un OLOM en suivant les travaux de Georges Lakhovsky. Suivez ses informations sur :

Multi Wave Research http://users.skynet.be/Lakhovsky/

 

* * *

Ce 26 décembre 2018, je rajoute ce livre de L.E. Eeman, Co Operative Healing et ces quelques lignes et Schémas

Encore une preuve qu'il est plus efficace de soigner notre corps à l'aide de plasmas soigneusement préparés afin de les transmettre à nos biocircuits.

Et en Français, histoire de ce pilote Léon Ernest Eeman

 

* * *

Sur le lien suivant :

Suite de l'oscillateur à champ pulsé par variations lumineuses

 

dit O.C.P.V.L. La vidéo sur You Tube.

 

 

 

 

 

 

 

Mais attention,le traitement des énergies ne remplace pas votre médecin. Certainement pas. Seul votre médecin est capable et a le droit de contrôler les changements réels de santé par les examens qui lui sont permis de faire. Votre médecin soigne. Je ne fais qu’un plus en donnant de l’énergie où il en manque.

 

Mes videos YouTube Faire du Bien autour de Soi Alain JAMET

 

 

 

 

Page 1 Fabrication des enroulements

Page 2 Fabrication des enroulements suite

Page 3 Fabrication de batteries et gans

Page 4 Fabrication du MUB (Millions Unités Bovis)

Page 5 Fabrication du Mub suite

Page 6 Application des Gans

Page 7 Patchs de Gans

Page 8 Oscillateur à champ pulsé

Page 9 O.C.P.V.L. Altynia

Page 10 O.C.P.V.L. Altynia les Premiers Tests

Index du site

Faire du bien autour de soi

Séance 001 ..... Séance 002 ..... Séance 003 ..... Séance 004 ..... Séance 005